Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Explosion du nombre de divorces, de recours à la contraception et à l'avortement !

 

relisons ce qu'enseignait le pape Paul VI dans son Encyclique Humanae Vitae en 1968 :

http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/fr/index3.htm

 

(NDLR : Une Encyclique que la grande majorité de ceux qui se disent catholiques aujourd'hui n'a jamais lue ! La Rome moderniste n'appellera jamais les fidèles à relire cet enseignement et à le mettre en pratique mais s'attellera plutôt à déculpabiliser les "mauvaises consciences", voire atténuer l'acte d'atteinte à la vie, en supprimant par exemple la notion de Limbes.... )

 

Extrait de l'Enclycique à consulter sur :

http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/fr/index3.htm

 

"L'amour conjugal révèle sa vraie nature et sa vraie noblesse quand on le considère dans sa source suprême, Dieu qui est amour (Cf. 1Jn 4,8), " le Père de qui toute paternité tire son nom, au ciel et sur la terre (Cf. Ep 3,15)".

Le mariage n'est donc pas l'effet du hasard ou un produit de l'évolution de forces naturelles inconscientes : c'est une sage institution du Créateur pour réaliser dans l'humanité son dessein d'amour. Par le moyen de la donation personnelle réciproque, qui leur est propre et exclusive, les époux tendent à la communion de leurs êtres en vue d'un mutuel perfectionnement personnel pour collaborer avec Dieu à la génération et à l'éducation de nouvelles vies.

De plus, pour les baptisés, le mariage revêt la dignité de signe sacramentel de la grâce, en tant qu'il représente l'union du Christ et de l'Eglise. »

 

« En conformité avec ces points fondamentaux de la conception humaine et chrétienne du mariage, nous devons encore une fois déclarer qu'est absolument à exclure, comme moyen licite de régulation des naissances l'interruption directe du processus de génération déjà engagé et surtout l'avortement directement voulu et procuré même pour des raisons thérapeutiques (14).

Est pareillement à exclure comme le Magistère de l'Eglise l'a plusieurs fois déclare, la stérilisation directe qu'elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l'homme que chez la femme (15).

Est exclue également toute action qui soit en prévision de l'acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation (16).

Et on ne peut invoquer comme raisons valables, pour justifier des actes conjugaux rendus intentionnellement inféconds, le moindre mal ou le fait que ces actes constitueraient un tout avec les actes féconds qui ont précédés ou qui suivront, et dont ils partageraient l'unique et identique bonté morale. En vérité, s'il est parfois licite de tolérer un moindre mal moral afin d'éviter un mal plus grand ou de promouvoir un bien plus grand (17), il n'est pas permis, même pour de très graves raisons, de faire le mal afin qu'il en résulte un bien (Cf. Rm 3,8), c'est-à-dire de prendre comme objet d'un acte positif de volonté ce qui est intrinsèquement un désordre et, par conséquent, une chose indigne de la personne humaine, même avec l'intention de sauvegarder ou de promouvoir des biens individuels, familiaux ou sociaux. C'est donc une erreur de penser qu'un acte conjugal rendu volontairement infécond et, par conséquent, intrinsèquement déshonnête, puisse être rendu honnête par l'ensemble d'une vie conjugale féconde. »

 

En Russie, sur 100 naissances.... 70 avortements à l'heure actuelle !

 

En France... 


avortement-france

 

 

Tag(s) : #Paroles du Saint Père

Partager cet article

Repost 0