Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Message publié avec une grande réserve ; nous vous invitons en effet à la plus grande prudence sur ces messages (certains contredisant d'autres prophéties, d'autres publiés en-dehors de la publication officielle).

 

Notre Seigneur dit à Paul VI, par l'intermédiaire de sa porte-voix de Mexico, le 23 avril 1969 :

"Mon fils bien-aimé, je t'avise que Je vais te concéder la palme du martyre ; mais auparavant, tu lutteras beaucoup contre les ennemis de mon Eglise et ton martyre commencera là."

 

Le 13 janvier 1970 :

"Tous les catholiques sincères dans mon Eglise doivent s'UNIR et lancer une clameur à mon vicaire à Rome. Le délivrer de ses ennemis, non par la violence, mais par la prière, la pénitence et la persuasion, en prêchant ma doctrine intégrale. Dis-le, mon épouse, dis-le maintenant précisément. Que ce message soit transmis pour tout le monde !".

 

Et le 21 janvier 1970, Mère Conchita demandait à Jésus :

" J'ai dit à Notre Seigneur : quels sont tes ennemis, et les ennemis de ton Vicaire le pape ?"

Jésus lui répond :

" Il y en a chez les progressistes mais aussi parmi ceux qui se disent traditionalistes. Méfiez-vous d'eux !"

Mère Conchita continue :

"Jésus, comment les reconnaîtrons-nous ?"

Jésus lui répond :

"Ceux qui seront authentiquement fidèles à ma doctrine, à ma sainte Eglise, à mon vicaire Paul VI. Délivrez-le pour que vous puissiez écouter la vérité de sa bouche, et faites-le vite !"

"Un seul est Mon vicaire sur la terre, le successeur de Pierre. Qu'ils reconnaissent -"les catholiques sincères"- Paul VI comme Mon vicaire, qu'ils le libèrent de ses ennemis et lui obéissent.

Qu'ils n'aient point d'ambitions terrestres pour régir Mon Eglise. Qu'ils recherchent Mon règne et Ma Justice, c'est à dire qu'ils conduisent les âmes vers la véritable intégrité de Ma doctrine.

Et que les définitions qui ont été dans les siècles passés et qui ont été approuvées, ne soient ni effacées ni changées. Que Paul VI dise la vérité à la face du monde et avoue qu'on a fait pression sur lui et qu'on l'a obligé à beaucoup de définitions actuelles qu'il n'a pas acceptées dans son coeur.

Liberté à Mon vicaire Paul VI, par des moyens prudents, pas par la force et encore moins en versant le sang.

Mes petits enfants, entendez Ma volonté : Aimez-vous les uns les autres. Mais que vous vous aimiez en Moi et en Mon Père céleste, sans ambitions propres et terrestres, mais voulant en tout la gloire de mon Père...

Proclamez ma sainte Mère, patronne de la Chaire de Pierre, sous on vocable du Perpétuel Secours. Portez son image dans le monde entier comme trait d'union entre les nations. Demandez cela à mon vicaire légitime Paul VI. Je vous ai déjà dit qu'en dehors de ce chemin vous ne pourrez vous sauvez de vos ennemis. Par Marie et avec elle triomphera l'Eglise catholique, apostolique et romaine, sous ma Croix.

Paul VI, dans son âme, a les mêmes sentiments que Moi. Il porte dans son coeur ma charité ardente. Il est le seul, et personne, en dehors de son parti, ne sera béni. Et maudit sera celui qui sera contre lui.

Mais il doit rester uni à ma Sainte Mère, sous son vocable de Perpétuel Secours, et instituer au plus tôt mon Oeuvre de Réparation. Je vous le redis, élevez devant lui une grande clameur, UNE GRANDE CLAMEUR devant lui, devant Paul VI.

Sortez-le d'entre ses ennemis. Que ce soit vous, qui voulez rester fidèles à Ma doctrine, qui le libériez, afin qu'il dise au monde la vérité qu'il a connue au cours de son long martyre. Et je serai avec lui, et je lui donnerai la palme méritée. Allez donc à la recherche de votre pasteur : c'est Paul VI, ce n'est pas un autre. Ne vous laissez pas tromper par les faux pasteurs.

Obéissez-moi, mes petits enfants. Donnez-moi cette preuve de fidélité et de foi. Personne, en dehors du parti de Mon vicaire, ne pourra me plaire. Si vous ne faites pas cas de mes paroles, bientôt Je vous dénoncerai à la face de tous, par la voix des anges qui résonnera à l'oreille de vos frères.

Paul VI souffre ! ne le laissez pas seul dans sa prison. Allezs le chercher, mettez-le en lieu sûr, où il puisse parler librement, selon les mouvements et la lumière de Mon Esprit, et vous verrez qu'il est fidèle à Ma doctrine et que son âme est remplie de charité émanant de mon Coeur".

 

 

L'ouvrage officiel regroupant les messages de la Portavoz s'arrête en 1970 avec publication en 1971. A nouveau nous vous invitons à la plus grande prudence vis à vis des messages ci-dessous, dates et messages ne faisant pas partie de l'ouvrage officiel.

 

Et le 26 novembre 1974 :

"Allons les courageux ! ne craignez pas les hommes, qui ne peuvent rien sans ma permission. Lorsque vous serez avec mon Vicaire bien-aimé, dites-lui que JE PROLONGE SA VIE PARCE QU'IL EN CONVIENT AINSI A MES INTERETS DIVINS..."

 

Le 3 février 1975, Dieu le Père dit à la porte-voix :

"De même que Jésus pleura sur Jérusalem.... Il pleure aussi sur Rome où l'ennemi s'est chargé du pouvoir presque complètement et à cause de cela, elle sera détruire. Mon Aimé Vicaire Paul VI la soutient encore, lui qui est martyr qui souffre avec Mon  Fils et ils pleurent tous les deux, demandant miséricorde à la Justice divine !".

 

Le 2 juin 1975 :

"Pour un certain temps....il faudra se résigner à être orphelin d'un pontife".

 

Le 2 septembre 1975 :

"A cette occasion, dites à mon fils X...... de continuer son apostolat contre les faux prêtres qui sont à déchirer l'Eglise de mon Fils Jésus ! et qui accusent son Vicaire martyr... Paul VI. Très bientôt les obstinés pleureront sans ressource pour de si graves offenses à la Justice dans ce cas. Paul VI est un martyr, un Vicaire saint rempli de charité dans son coeur, QUI VIT CRUCIFIE EN PARDONNANT, PLEURANT ET AIMANT LES AMES COMME MON FILS".

Tag(s) : #Prophéties

Partager cet article

Repost 0