Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Garabandal.jpg

A Garabandal (Espagne), Notre Dame du Mont Carmel est apparu plus de 1000 fois à quatre petites voyantes, entre 1961 et 1965, pour avertir le monde et l'Eglise de graves dangers, et exhorter à la pénitence, à la conversion.

 

Le Pape Paul VI - lors d'une audience au Vatican - a dit à un Père Jésuite, au sujet de Garabandal :

 

C'est l'histoire la plus belle de l'humanité depuis la naissance du Christ.

C'est comme LA SECONDE VIE DE LA TRES SAINTE VIERGE SUR LA TERRE,

et il n'y a pas de mot pour l'en remercier“.

 

Puis en 1966, lors d’une audience publique, le Pape Paul VI s’est approché de la voyante Conchita et, malgré les tentatives des cardinaux présents pour l'empêcher de l'approcher, il lui dit : « Je te bénis et avec moi toute l’Eglise te bénit ! »

 

Lors d'un entretien d'un quart d'heure, Conchita lui a donné la date du Grand Miracle.

 

Quelque temps après cet entretien au Vatican (le 14 octobre 1966), Paul VI a supprimé les Canons 1399 et 2318 qui interdisaient de se rendre dans les lieux de pèlerinages non reconnus et d’en divulguer les messages.

Il accorda la bénédiction apostolique à l’œuvre de diffusion des messages de Garabandal le 12 juin 1967.

 

Par ses paroles, ses encouragements à la diffusion du Message et les modifications du code Canon, le Pape Paul VI a témoigné de son profond attachement à ces Apparitions.

 

Une question nous vient alors à l'esprit :

Pourquoi le Ciel aurait-il permis à Conchita de donner la date du Grand Miracle au pape Paul VI s'il ne devait pas être en vie le jour J ? Le Ciel ne lui permettait même pas de la donner à l'évêque de Santander...

Quel est le but de donner une date sinon celui d'attester l'authenticité de la prophétie....

Autre question :

Ce mystère (de la date donnée au pape) ne serait-il pas lié au mystère de la survivance de Paul VI ?

 

Nous allons tenter d'y répondre...

 

<<<<>>>>

 

A Garabandal, le 18 juin 1965, la Sainte Vierge a dit par l'intermédiaire de l'Archange St Michel :

« … Les cardinaux, évêques et prêtres marchent nombreux sur le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup plus d’âmes.. »

Dans ce Message du Ciel donné en 1965, le pape n'est pas concerné. Paul VI était alors pape et, malgré ses erreurs et sa trop grande confiance en son entourage, il n'a jamais apostasié ou détourné les âmes de la véritable Foi.

Pourrait-on dire la même chose aujourd'hui de Jean-Paul II puis de Benoît XVI après les rencontres d'Assise, les prières en mosquée, sermons en synagogues, accueil de la B'nai Brith au Vatican, etc ? Certainement pas !

Certains objecteront que la Sainte Vierge a annoncé trois papes après Jean XXIII ; ce n'est pas en contradiction avec le Message puisque la Sainte Vierge n'a jamais différencié papes ou antipapes et la prophétie de St Malachie comporte d'ailleurs toute la liste des papes (vrais, usurpateurs, antipapes).

 

Au sujet du Grand Miracle, la Sainte Vierge a dit :

"... le Pape le verra d'où il sera, et le Padre Pio aussi."

Le Padre Pio l'a en effet vu au moment de sa mort mais ne nous attardons pas sur ce sujet même s'il est important dans l'histoire de Garabandal.

Attardons-nous plutôt sur l'expression « d'où il sera ». Pourquoi préciser pour le pape et non pour le padre Pio qui n'était pas sur le lieu du Grand Miracle à venir, c'est à dire à Garabandal...

« d'où il sera » indique bien que ce pape ne sera pas sur le siège de Pierre ce jour-là puisque sa place habituelle est à Rome, au Vatican. S'il est exilé comme le Pape Paul VI, alors oui cette expression a son importance.

Certains objecteront que « le pape d'alors pourrait être en voyage ?... »

Mais « être en voyage » c'est être ailleurs qu'à Garabandal et le Padre Pio lui aussi était ailleurs qu'à Garabandal (et en plus a vu le Grand Miracle par anticipation).

L'expression « d'où il sera » signifie donc bien une situation anormale... le Pape ne sera pas à la place où il devrait être, il sera « absent » et donc cette prophétie pourrait bien s'accorder avec la thèse de l'exil du Souverain Pontife.

Le Ciel n'aurait pas pris la peine de faire cette précision si le Pape était à Rome, sur la chaire de Pierre.

 

Conchita, l'une des quatre voyantes de Garabandal, apporte une autre précision sur le Grand Miracle...

« ...Le Grand Miracle coïncidera aussi avec un événement très important, rare, singulier tant pour l'Eglise que pour toute la chrétienté, un événement heureux, une chance.... »

Elle ajoute qu'il s'est produit plusieurs fois dans le passé, mais pas depuis sa naissance (or, elle est née en 1949).

Une autre fois, au sujet de cet événement, elle dit : «Ce n'est pas quelque chose de nouveau ni d'extraordinaire, simplement quelque chose de rare, comme la définition d'un dogme, quelque chose qui affectera l'Eglise. Il arrivera le même jour que le Miracle, pas comme une conséquence, mais par pure coïncidence. »

 

Ainsi, en arrivons-nous à cette question :

Quel pourrait être cet événement important pour l'Eglise, une chance ?...

 

Nous savons déjà que le Grand Miracle sera lié au Sacerdoce, à la Sainte Eucharistie...

Alors, l'événement du jour.... le retour de la Vraie Messe par un Motu Proprio émanant de Paul VI ? La délivrance de Paul VI de sa retraite forcée ? Qui sait !?..

Mais revenons un peu en arrière......

Avant ce Grand Miracle est annoncé un Avertissement, une sorte de mini jugement particulier lors d'un phénomène astral, où chacun verra l'état de son âme, le poids de ses péchés, avec de terribles remords et le désir de se convertir.

Séraphin, le frère de Conchita , un jour, avoué que sa soeur lui avait parlé d'un autre événement, mais grave celui-là, juste avant l'Avertissement.

Un témoin de l'histoire a compris la description faite par Séraphin comme une sorte de « schisme ».

 

Mais de quel type de schisme pourrait-il s'agir ?

Qu'en est-il depuis le Concile Vatican II ? L'Eglise n'est-elle pas divisée ? Une partie suivant la Rome apostate, et une autre tentant de perpétuer la Tradition et pour certains cheminant à la suite du pape Paul VI....

Paul VI, lors d'allocutions, nous l'avons vu dans l'article « l'Eglise souffre ! » parle de « ferments schismatiques » dans l'Eglise, au début de son pontificat.

Ce « schisme » fruit du concile et de l'exil du pape en premier lieu, n'a fait que s'aggraver en 50 ans.

Depuis quelques mois, nous observons les risques d'un nouveau schisme : le ralliement d'une partie de la FSSPX à la Rome apostate, laissant alors les autres traditionalistes en dehors de l'Eglise “officielle” ? Car nous savons qu'une partie refusera de rejoindre la Rome apostate, préférant rester fidèle -à travers Mgr Lefebvre - à l'Eglise Catholique... mais à nouveau, ils seront en-dehors de cette Eglise “officielle” et toujours sans le Vrai Pasteur, bien sûr !

Curieux schisme où ceux qui auront " rallié" l'église conciliaire auront le droit de suivre le rite "extraordinaire"…avec nous ne savons quels prêtres ….tandis que le petit nombre , resté fidèle à la messe tridentine et à tout l'enseignement pré-Vatican II ….sera considéré comme schismatique... En fait, ce serait un faux schisme !

Pour rappel, la messe " Pipaul ", c'est -à-dire "la Réforme de la Réforme " de Benoît XVI est prévue pour l'automne 2011 …   

(le 15 janvier 2012, Mgr Schneider (évêque auxiliaire d'Astana au Kazakhstan et pro-BXVI) ravit les communautés Ecclesia Dei par son discours "séducteur" et s'engage avec le soutien de ces prêtres "traditionalistes"  sur le travail de réforme pour la mise en place d'un nouveau rite.)

 

Si ce n'est pas ce faux schisme, sera-ce alors qu'au moment de l'Avertissement, peu de temps avant, le vrai Pontife réapparaîtra au grand jour ? Cette réapparition pourrait alors causer bien des divisions, la colère de nombreux catholiques se sentant trompés, et provoquera une terrible division dans l'Eglise, comme on n'aura jamais vu : une majorité suivant l'usurpateur, et une poignée de catholiques se mettant du côté du vrai Pontife....

Oui, cela signifiera qu'il faudra choisir entre deux papes !

Les prophéties médiévales annoncent d'ailleurs que juste après la réapparition du vrai pape, Rome tombera, le Vatican brûlera. Or, les voyantes de Garabandal annoncent l'Avertissement « au plus fort de la tourmente »... et ont vu le pape fuir du Vatican au moment de l'Avertissement... C'est alors que selon les prophéties, il souffrira le martyre... 
(Cette « idée » du retour du Pape Paul VI juste avant l'Avertissement est d'ailleurs confirmée par les révélations des démons lors d'exorcismes en Suisse. Cliquer ici !)

 

Et s'il s'avère que le retour de Paul VI a lieu juste avant l'Avertissement, pourquoi ne pas alors imaginer la proximité de l'Avertissement avec le Grand Miracle car il faudra bien un « coup de massue » sur le monde pour réaliser et se remettre en question....

 

Sans compter le caractère miraculeux de cette réapparition, « jamais les méchants qui ont plusieurs fois attenté à sa vie » ne le laisseront tranquilles une fois réapparu !

Et donc un Avertissement proche du Grand Miracle lui permettrait de rétablir très vite la Sainte Messe (dont le document est déjà prêt au Vatican ; cf témoignage de Mgr Harambillet) le jour du Grand Miracle, la délivrance de Paul VI de sa retraite forcée,

.... oui, vite avant qu'il ne souffre le martyre... et ce nouveau Motu Proprio pourrait par exemple être cet événement rare et heureux pour l'Eglise.

 

<<<<>>>>

 

Combien de temps le pape restera-t-il ensuite sur la chaire de Pierre ?.. nul ne le sait. Mais déjà bien âgé, fatigué des nombreux exils, des souffrances infligées, d'une vie de pénitence et de réparation, il aura juste le temps de redresser la Barque avant de mourir martyr. Et l'on pourra alors dire ce qu'avait prédit le Padre Pio : « le règne de Paul VI sera plus long que celui de Saint Pierre..... »

Nous savons aussi que ce n'est pas Paul VI qui verra le triomphe de l'Eglise, « ni lui ni son successeur qui restera peu de temps ».

Mais « l'Eglise triomphera avec Paul VI » avait prédit Mamma Rosa.

Alors une dernière fois, cette question : pourquoi la voyante Conchita a-t-elle pu révéler la date du Grand Miracle au Pape Paul VI ?... Y a-t-il un lien entre Garabandal et le retour du vrai Pontife ?...

Dernière précision, Garabandal est la suite de Fatima... or, nous savons qu'une partie du Secret de Fatima concerne un pape... et Soeur Lucie insista pour parler au Pape Paul VI qui alors, n'en a pas compris l'importance et a dirigé la religieuse vers son évêque...

Peu à peu la lumière se fait sur les événements qui attendent l'Eglise et le monde....

 

 

Un site à visiter au sujet de GARABANDAL

http://garabandalvoiedusalut.unblog.fr/

 

Tag(s) : #Prophéties

Partager cet article

Repost 0