Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" (...) contemplons Notre Seigneur Jésus-Christ sur sa Croix, comme la Vierge Marie et demandons à Notre Seigneur de nous donner cet amour. Mais pour avoir cet amour, il faut nous sacrifier ; il faut combattre. Toute la Croix nous le montre. Si nous ne combattons pas ; si nous restons passif ; si nous nous endormons, alors l'ennemi sera tout-puissant et viendra de nouveau s'introduire dans nos âmes.

Et hélas, mes bien chers frères, aujourd'hui c'est le grand drame de l'Eglise. Cette victoire que Notre Seigneur Jésus-Christ a remportée et qui se manifeste aujourd'hui dans cette fête de la Résurrection, cette victoire comporte nécessairement un combat gigantesque contre le monde, contre le démon, contre la mort, contre le péché. Notre Seigneur a triomphé, mais ce combat continue et toute l'Histoire de l'Eglise, n'est que l'Histoire de ce combat avec des péripéties diverses.

Mais aujourd'hui, n'est-on pas dans une heure de ténèbres où le démon règne à nouveau, où l'esprit du monde est partout et s'infiltre partout, n'allons-nous pas à la mort ? A la mort éternelle ?

Et hélas, dans l'Eglise elle-même, on ne veut plus combattre. Il ne faut plus parler de combat, plus parler de pénitence, plus parler de renoncement, plus parler de mortification. Voilà le grand drame que l'Eglise subit aujourd'hui. On a déposé les armes. Alors le démon se trouve tout puissant parce que l'on ne le combat plus.

On en viendra bientôt à dire que le démon n'existe plus, que le monde n'est pas si mauvais que l'on veut bien le dire ; que ce monde est plein de bonnes intentions. Or, nous savons qu'il est l'instrument du démon pour nous pervertir. Si le monde a haï Notre Seigneur, Notre Seigneur l'a dit Lui-même : Ce monde aussi vous haïra.

Alors si nous venons, nous, à aimer le monde, le monde nous aimera. Et par conséquent, nous nous séparerons de Notre Seigneur Jésus-Christ. Or, aujourd'hui, il semble que l'on soit plein de complaisance pour ce monde. (...) "

Ce sermon de Mgr Lefebvre (1978) fait écho au Message de Notre Dame de Garabandal : "Demandez-nous sincèrement et nous vous exaucerons.Il faut vous sacrifier davantage. Méditez la Passion de Jésus."

St-Martin-soldat-du-Christ.jpg

Tag(s) : #Liturgie Doctrine

Partager cet article

Repost 0