Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lors d'exorcismes le 2 février 1979, les démons ont déclaré :

"Réfléchissez un peu ! Paul VI, le Pape Montini, est un Pape pieux, c'est vrai. Mais il ne pouvait plus - comme nous l'avons déjà dit une fois - retenir les eaux du Concile, ou fermer les robinets une fois ceux-ci ouverts. Il lui fallut faire un moment le jeu de cette abomination, il le fit un moment. D'abord il ne vit pas cela, parce qu'on ne lui avait pas transmis les paroles que le Pape Jean XXIII prononça sur son lit de mort. Jean XXIII a dit clairement : "j'ai causé un désastre avec ce Concile que j'ai convoqué. Dites-le à mon successeur !" Il l'a terriblement regretté. Mais le Pape Jean était à l'époque entouré de francs-maçons, même dans sa chambre mortuaire... Et cela ne fut pas répété, en tout cas pas au Pape Paul VI. Il ne l'a donc pas su. Il a commencé son ministère sans savoir ce qui était déjà en cours et sans savoir que depuis assez longtemps on jouait un faux jeu. Les cartes étaient déjà sur table, mais pas à découvert. Ceux qui jouaient ce faux jeu avaient retourné les cartes.

A propos de ces déclarations des démons, rappelons le fait suivant :

Le Concile était à peine ouvert le 15 octobre 1962 par le secrétaire général, le cardinal Felici, que le cardinal français Achille Liénart s'éleva pour déclarer au nom d'un groupe de participants au Concile qu'ils n'étaient pas prêts à reconnaître les commissions convoquées par Jean XXIII pour la préparation du Concile.

Le cardinal de Cologne Mgr Frings se joignit aussitôt à ce vote. C'est ainsi que s'écroula d'un seul coup ce qui avait été disposé de bon et approuvé par le Pape Jean XXIII dans une longue et soigneuse préparation.

Dans son édition de juin 1976 de "Si, si, no, no" l'intrépide prêtre romain Don Francesco Putti citait les étonnantes révélations de la revue "Chiesa viva", n°51 de mars 1976, de la maison d'édition "Civilta" de Brescia, qui éclairait brusquement la situation d'alors. Il écrivait : "Le cardinal Achille Liénart était franc-maçon. Cela, le marquis de la Franquerie l'atteste dans son livre "L'infaillibilité pontificale" (p.80). Son entrée dans une loge de Cambrai eut lieu en 1912, puis il fréquenta trois loges à Lille, une à Valence et deux à Paris... En 1912, il devint visiteur du 18è degré et en 1924 il avait déjà accédé au 30è degré de la loge. Et c'est ce cardinal qui donna au Concile, dans sa première séance, une autre direction que celle qui avait été désirée et préparée par le Pape Jean XXIII.

Revenons aux déclarations des démons du 2 février 1979 :

"Paul VI était bien intentionné, mais il aurait cependant dû faire mieux attention... Il s'en est rendu compte plus tard. Il a expié bien au-delà de sa faute. Bien sûr, nous ne devons pas l'accuser (à voix basse). C'est un très grand Pape, c'est le plus grand Pape-martyr que vous n'avez jamais eu. Il n'a pratiquement aucun repos, ni le jour ni la nuit, parce qu'il sait que de choses terribles se passent.

Mindszenty aussi fut un martyr ! ce n'est pas le vrai pape qui a condamné Mindszenty.

C'est d'autres qui sont coupables... les fidèles aussi, tout le peuple, tout le clergé et tous les laïcs, le monde entier ont porté et portent en quelque sorte la faute, parce qu'on a trop peu prié pour Rome, le siège de ministère de Pierre. les fidèles se sont presque endormis."

 

Déclaration du 18 mai 1979 :

"L'Anneau et le sceptre appartiennent toujours au Pape Paul VI. C'est lui le Pape légitime qui a été placé par le Ciel.

Il a été élu légitimement et est un grand Pape et martyr, d'une incomparable grandeur... s'il ne vivait plus, la situation de votre Eglise serait critique. Il y aurait encore davantage d'âmes à se perdre... Il faut qu'il souffre pour l'Eglise, sinon ce serait encore bien pire, sinon vous pourriez en vérité faire maintenant vos paquets."

Monsieur Hayère de l'Association Saint Christophe nous informe qu'il a encore quelques exemplaires du livre "L'Eglise en danger" de Bonaventur Meyer à votre disposition :
Association Saint Christophe 12, square de Tanouarn F-35700 RENNES
Tél : 02.23.20.66.57 Télécopie : 02.23.20.79.33
email : as.christophe@orange.fr    Site : www.st-christophe.org




Vatican-sombre

Tag(s) : #Exorcismes

Partager cet article

Repost 0