Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui pourra encore affirmer que le Saint Père, le pape Paul VI, est responsable de l'usage de la langue vernaculaire dans la liturgie ? Nous avons posté un article par le passé : http://paulvipapemartyr.over-blog.com/article-desarroi-de-paul-vi-face-a-la-reforme-liturgique-61810581.html

"Le 26 novembre 1969, en présentant le nouveau rite de la messe :

"Ce n’est plus le latin, mais la langue courante, qui sera la langue principale de la messe. Pour quiconque connaît la beauté, la puissance du latin, son aptitude à exprimer les choses sacrées, ce sera certainement un grand sacrifice de le voir remplacé par la langue courante. Nous perdons la langue des siècles chrétiens, nous devenons comme des intrus et des profanes dans le domaine littéraire de l’expression sacrée. Nous perdons ainsi en grande partie cette admirable et incomparable richesse artistique et spirituelle qu’est le chant grégorien. Nous avons, certes, raison d’en éprouver des regrets et presque du désarroi". "

Or, déjà le 15 août 1966, il envoie la lettre apostolique Sacrificium laudis aux supérieurs généraux des instituts religieux de clercs tenus au chœur :

"Que ne soient pas sous évaluées les traditions antiques qui au fil des siècles ont fait votre gloire. Cette façon de réciter l'Office en chœur fût une des principales raisons de la solidité et de l'heureux développement de vos familles.../...Quelle langue, quel chant vous semble dans la présente situation pouvoir se substituer à ces formes de la piété catholique que vous avez utilisé jusqu'à ce jour ? Vous devriez bien réfléchir à ce que les choses ne deviennent pire après avoir renié ce glorieux héritage. Il est à craindre alors que l'Office ne devienne alors une simple récitation informe, de laquelle vous même vous seriez les premiers à ressentir la pauvreté et la monotonie. Se pose encore une autre question: les hommes désireux d'entendre les prêches sacrés entreront-ils toujours aussi nombreux dans vos temples, s'il n'y résonne plus l'antique et native langue de ces prières, unie au chant plein de gravité et de beauté ?
Nous prions donc tous les intéressés de bien pondérer ce qu'ils voudraient abandonner et de ne pas laisser s'assécher (se tarir) la source à laquelle ils se sont jusqu'à ce jour abondamment désaltérés !
" (traduction trouvée sur ce forum).

Ainsi, le pape Paul VI "désapprouve les monastères qui « demandent de pouvoir utiliser la langue du peuple dans l’office choral ou veulent substituer au chant grégorien des chants modernes ». Contre cette « brusque poussée de fièvre », il se prononce pour le maintien du latin et du grégorien dans l’office choral et dans la messe conventuelle ou de communauté. Certes « l’Eglise, pour des raisons pastorales, c’est-à-dire pour le bien du peuple ignorant le latin, a introduit les langues du peuple dans la liturgie sacrée ». Mais cette même Eglise, écrit Paul VI, « vous donne mandat de garder la traditionnelle dignité, la beauté, la gravité de l’office choral dans sa langue comme dans son chant ». Malgré la solennité de ce « vous donne mandat », le « brusque accès de fièvre » contre le latin et le grégorien continua de plus belle dans un grand nombre de monastères.

Et l’idée de réserver le maintien du latin et du grégorien aux seuls instituts religieux tenus au chœur confirmait en quelque sorte leur abandon général dans les paroisses.

La lettre apostolique Sacrificium laudis ne changea donc rien au mouvement général. Le P. Congar, futur cardinal, avait voulu que le concile soit « la révolution d’octobre dans l’Eglise », formule qui faisait référence à la révolution léniniste d’octobre 1917 en Russie. De fait le latin, rempart contre une révolution liturgique, étant abandonné par la hiérarchie ecclésiastique, déblayé dans les diocèses et disqualifié dans beaucoup de monastères, cela ne pouvait annoncer qu’une rupture révolutionnaire.

Trois ans plus tard elle était consommée."

Extrait de : http://la.revue.item.free.fr/nouvelles_de_chretiente53_280506.htm

choeur-moniales.jpg

 

 

Tag(s) : #Paroles du Saint Père

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :